Consulter un site de santé

03/10/2012

Sept Français sur dix consultent Internet pour mieux comprendre les informations sur une maladie, des symptômes, un diagnostic qui les concernent eux ou leurs proches, selon un sondage IPSOS pour le conseil national de l’Ordre des médecins.
Les informations émanant du corps médical doivent donc être rédigées et diffusées avec une attention particulière.

Le conseil national de l’Ordre des médecins invite les internautes à vérifier que les médecins qui publient ou qui contribuent à des sites de santé respectent les 8 points suivants :

  1. L’internaute doit pouvoir s’assurer que le site publiant des informations en santé est celui d’un médecin, s’il se présente comme tel. Le site professionnel du médecin doit faire apparaître, dès la page d’accueil, un lien vers la rubrique e-santé du Conseil national de l’Ordre des médecins.
  2. Le site professionnel du médecin doit fournir des informations pratiques : adresse, spécialité, titres, mode d’exercice, lieux d’exercice, etc.
  3. Si des informations en santé sont publiées sur ce site, les explications doivent être de nature purement informative sur les maladies, la prévention, les traitements, les techniques pratiquées… Le médecin doit présenter de façon objective les avantages et les éventuels inconvénients des actes, prescriptions, interventions. il doit le faire de façon simple et pédagogique, et indiquer, le cas échéant, ses sources et références. Les dates de publication et/ou de mise à jour doivent être mentionnées.
  4. Lorsque le médecin ne peut pas mettre régulièrement à jour son site, le Cnom lui recommande de créer des liens vers des sites d’information grand public sans liens commerciaux.
  5. Lorsque le site publie des images ou des photographies, les personnes représentées sur ces visuels ne doivent pas être identifiables. Ces documents ne doivent pas avoir une présentation qui serait de nature à laisser croire que le résultat escompté sera obtenu, ce qui serait une tromperie, quel que soit le domaine médical ou chirurgical concerné.
  6. Le site ne doit pas faire de publicité, ni directe ni indirecte, pour le médecin ou pour les organismes auxquels il prêterait son concours.
  7. Le site professionnel du médecin doit respecter strictement la confidentialité ; il ne doit pas collecter de données personnelles.
  8. Le médecin doit déclarer sur ce site ses liens d’intérêts avec toute firme en relation avec le domaine de la santé et du soin. Le cas échéant, il précise le financement du site et celui de sa maintenance.

EN SAVOIR PLUS : 

Livre  blanc : Déontologie médicale sur le web (décembre 2011)
Espace e-santé